-Dis, Roxane, c’est quoi une selkie ?
-Hein !? C’est quoi ce truc, Brendan ?!
-C’est Monsieur Turner, il nous a dit que ce serait le sujet du prochain cours sur les contes et légendes !
-Ah ! Et bien, je pense que tu devrais plutôt demander cela à ton père, il en connaît un rayon. Moi, dans le domaine, ma compétence est aussi épaisse qu’un filet de sole. Lui et ta mère ne devraient pas tarder à rentrer de leur rotation de quart passerelle. En attendant, terminons de préparer la sauce spaghetti !
-Oui, ma deuxième Maman !
Ils échangèrent un clin d’œil de connivence, avant de continuer à émincer les légumes agrémentant la viande hachée et les oignons rissolés qui mijotaient tranquillement au fond de la marmite.
Quelques minutes plus tard, l’appartement familial vit le débarquement des deux sœurs de Brendan, Clémentine et Eléanore qui s’en revenaient d’une session musicale avec les fils du capitaine Wolvenstone. Et alors que les jumelles achevaient de ranger leur matériel de musique dans leur chambre, ce fut l’arrivée de Morgane et Erwann, en combinaison de vol aux armes de la mission Mayflower M 31. Il était un peu passé 18h, et à l’attitude rayonnante qu’ils affichaient, ils étaient très contents d’avoir terminé leur service.
-Hmm, ça sent bien bon par ici, apprécia Morgane, les narines dilatées.
-Brendan et moi préparons une sauce bolo’ dont vous nous direz des nouvelles.
-Roxane, la merveilleuse idée que voilà, mais avant, apéro !
-Bien sûr, Erwann, loin de moi l’idée de me soustraire à ce convivial rituel en si bonne compagnie. La sauce doit encore mijoter une petite heure, et ton fils a une question sur une légende à te poser.
-Ah bon ?! Mais d’abord, nous allons virer nos costumes de vol !
Erwann et Morgane s’en revinrent quelques instants plus tard, vêtus de manière nettement moins austère, et beaucoup plus aérée pour elle. L’apéro s’orchestra autour de quelques Mayflower Amber pour les adultes, et du jus d’agrumes de Bêta Canopus pour la jeunesse, sans oublier les chips aux légumes, parfumés gingembre et cannelle.

-Et bien les enfants, il vous enseigne d’intéressantes choses, ce brave Monsieur Turner ! Donc, à votre prochain cours sur le folklore et les légendes, il va vous parler des selkies. Pourquoi n’attendriez-vous pas cette prochaine leçon pour satisfaire votre curiosité ?!
-S’il-te-plaît, P’pa ! implora Clémentine.
Morgane et Roxane s’amusaient beaucoup du débat se déroulant autour de l’apéro, alors qu’un exquis fumet s’échappait de la cuisine de leur appartement familial sis au pont 136 du Mayflower.
-C’est bon, vous avez gagné !
Des exclamations d’approbation fusèrent de trois jeunes bouches.
-Les selkies sont des créatures issues de la mythologie des îles Shetland, en gaélique écossais « Sealtainn ». Il s’agit d’îles situées en Écosse. Elles forment un chapelet au Nord des Îles Orcades, au Sud-Est des îles Féroé, et à l’Ouest de la Norvège. Les selkies sont de fort belles jeunes femmes qui ont la capacité, une fois vêtues d’une peau de phoque, de se changer en cet animal pour gagner le milieu marin et y vivre. Elles reviennent parfois sur terre, de nuit -exceptionnellement de jour-, pour danser à la lune, plus particulièrement la nuit de la Saint-Jean. Si un homme découvrait alors l’accessoire ensorcelé et s’en emparait, la selkie tombait sous sa coupe. Il n’est pas rare que les légendes rapportent l’attachement d’un humain à une selkie. Ils pouvaient alors se marier, avoir des enfants, vivre une vie de famille, mais si la peau de phoque n’avait pas été détruite par le feu et que la selkie la retrouvait, irrémédiablement, elle revêtait son vêtement pour repartir dans le royaume sous-marin, abandonnant mari et enfant, pour ne jamais revenir sur la terre ferme. Elles ont aussi la mission de protéger les sirènes de seize ans, âge de la transformation, de leur enseigner la vie sous-marine, et de les présenter à leur clan, une fois l’apprentissage achevé. Les selkies sont aussi les protectrices des sirènes. Voilà, les enfants, je vous ai livré la quintessence de mes connaissances sur le sujet !
-C’est beau, P’pa ! s’émerveilla Eléanore.
-Vachement ! ajouta sa sœur.
-Quelle belle légende !
Brendan était aux anges, son regard à la profondeur cosmique irradiait.
-Tu n’aurais pas une histoire de selkie à nous raconter… ? susurra Morgane à l’oreille de l’orateur de service, l’entourant d’un bras par la taille.
Un signal sonore mélodieux s’échappa de la cuisine.
-Les pâtes sont cuites ! annonça Roxane, se levant du divan squatté par les trois adultes.
-Promis, pour le dessert, je vous raconte une histoire de selkie ! Ne faisons pas attendre les pâtes bolo’ concoctées par Rox’ et notre fiston !
En famille, ils gagnèrent la grande table de la salle à manger, alors que l’équipe cuisine assurait le service. Erwann déboucha une bouteille de vin de sable de Taliesin et une autre de limonade aux fruits rouges de Xinehu 4.

-Allons ! Je me lance !
-Vas-y, Erwann Kermadec, nous buvons tes paroles !
Morgane, tout comme le reste de la famille, se montrait impatiente d’écouter ses talents de conteur.